Navigation | L’idéal de « l’Honnête homme »(un homme du monde ) (au XVIIème siècle)

Catégories

L’idéal de « l’Honnête homme »(un homme du monde ) (au XVIIème siècle)

Noble ou bourgeois, il a les manières d’un homme universel… Elégance (au sens du latin « eligere » – choisir) Il a une Justesse d’esprit  alliant raison et esprit de finesse

Equilibre – (l’adjectif honnête au XVII ème siècle = « convenable, modéré »). L’honnête homme est modéré en toute chose, il a le sens de la mesure. 

I – QualitésIntellectuelles : il sait choisir, faire le tri parmi les connaissances. Il a des qualités de jugement. Il est toujours en apprentissage. Cultivé sans être ni spécialiste, ni pédant, il met un point d’honneur à ne pas se faire remarquer. Il refuse d’imposer son savoir. « L’honnête homme ne se pique de rien«  

                                                                                                   La  Rochefoucauld  (Maximes, 203)

II – Qualités Sociales– Il sait choisir ses amis. Il ne se laisserait pas abuser par un Trissotin (les femmes savantes). – Goût de la vie mondain et le sens aigü des convenances sociales : le naturel, les bonnes manières, la politesse, la courtoisie, la galanterie(on aime à être en sa compagnie). Il a l’art de la conversation (on ne s’ennuie pas avec lui) « On dit bien vrai qu’un honnête homme c’est un homme mêlé ». Montaigne III, 9 « De la vanité », il s’ouvre à tous grâce à l’amitié, au voyage : cette curiosité développe son esprit critique. Distingué sans être maniéré, précieux, galant. Discret mais sans fadeur (il sait s’affirmer). « L’honnête homme et un homme poli et qui sait vivre«                                                                                                                     Bussy Rabutin                                                                                                Lettre à Corbinelli (6 mars 1679) 

tout le contraire d’un fâcheux, d’importun, d’un provincial (un homme du monde). Personnel, il sait défendre son opinion, mais il est tolérant dans la conversation. Il recherche le juste milieu III – Qualités moralesIl sait choisir sa morale : noblesse des sentiments (s’oppose au « vulgaire »). En lui domine la raison, une sagesse qui sait faire la part des choses. Il a des qualités de coeur, une valeur morale (sens actuel du mot « honnête »). Modération, modestie, discrétion, pas d’étalage du moi. Pas de passion excessive. « Il sied d’être vertueux et de s’en cacher ». 

                                                                                                           Chevalier de Moré

 « Un honnête homme peut être amoureux comme un fou, mais non pas comme un sot »     La  Rochefoucauld (Réflexions, 353)                                                                                                             

Par santa13 le 15 mai, 2010 dans Non classé

Laisser un commentaire

livremania2 |
Tournai la Page |
maud99 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | riquetalahouppe
| poésie et spiritualité
| rio44unblog